MOBILITÉ : DES ENTREPRISES AIDENT LEURS SALARIÉS À SE LOGER

Une étude du Credoc révèle qu’au cours des 5 dernières années, 500.000 demandeurs d’emploi ont renoncé à une offre d’embauche, en raison du surcoût de dépenses de logement que cela occasionnerait. Au niveau du dispositif « Action logement » (anciennement 1% Logement), les cotisations des entreprises ne représente plus que 0,2% en 2012, et une grande partie de la collecte est utilisée par l’État pour soutenir la rénovation urbaine par l’intermédiaire de l’Anru et de l’Agence de l’Habitat. Ainsi, malgré les 800.000 biens locatifs, les listes d’attentes s’allongent. « Il nous manque 500 millions d’euros sur 3 ans, soit l’équivalent de 50.000 logements neufs que nous aurions pu financer et attribuer aux salariés » commente Jean-Pierre Guillon, Président du Conseil de surveillance de l’Union des entreprises et des salariés pour le logement (UESL).

Face à cette situation, les multinationales, comme les PME engagent des actions pour aider les salariés : aide financière à l’acquisition, réservation de logements sociaux en direct ou prise en charge de la GRL, autant d’actions innovantes mais encore trop peu nombreuses pour répondre à la composante complexe « emploi/logement ».

(d’après un article paru dans Les Echos du 12 janvier 2012)